Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vie pédagogique > Disciplines et spécialités > Lettres > BACCALAUREAT : Epreuves anticipées de Français

BACCALAUREAT : Epreuves anticipées de Français

Epreuves anticipées de Français (EAF) en Première

ORAL
Durée : 30 minutes de préparation – 20 minutes d’épreuve
Coefficient : 2
Modalités : voir ci-dessous.

ECRIT
Durée : 4 heures
Coefficient : 3 en PL - 2 en PS et PES
Modalités :
- lecture d’un corpus de textes
- répondre à une question d’analyse sur le corpus / 4 points (environ 1h)
- rédiger au choix : écriture d’invention, ou commentaire de texte, ou dissertation / 16 points (environ 3h)

Epreuve orale du baccalauréat de Français

    • Les textes que vous allez présenter à l’oral sont ceux étudiés en cours lors des lectures analytiques.. Ils sont accompagnés de lectures complémentaires (textes lus et brièvement expliqués en classe) et de lectures cursives (œuvres lues à la maison, non étudiées en classe).
    • Le jour de l’oral, vous devez donc apporter le classeur ou le porte-vues contenant les textes étudiés (lectures analytiques), en double exemplaire, classés par séquence, et les textes des lectures complémentaires. Vous apporterez également les œuvres étudiées en classe. Sans oublier votre convocation et une pièce d’identité.
    • La liste des textes, l’ordre des séquences, les perspectives d’étude abordées tout au long de l’année sont récapitulés sur un document que l’on appelle le « Descriptif ». Ce descriptif se trouve en tête de votre classeur (ou porte-vues) et l’examinateur en possèdera aussi un exemplaire, dans lequel il choisira un texte à vous faire étudier et à partir duquel il élaborera les questions pour l’entretien.
    • L’épreuve orale de Français comporte deux parties : chacune dure 10 minutes et est notée sur 10 points. La première partie est une lecture analytique d’un des textes que vous avez étudiés pendant l’année. La deuxième partie est un entretien, durant lequel l’examinateur vous pose des questions sur la séquence dont le texte est extrait.
PREMIERE PARTIE DE L’EPREUVE ORALE : LA LECTURE ANALYTIQUE

30 minutes de préparation – 10 minutes d’oral pendant lesquelles vous présentez seul la lecture analytique.

A l’oral, on demande au candidat une lecture analytique, c’est-à-dire une explication d’un texte littéraire en fonction d’un objectif précis, donné sous forme de question par l’examinateur.
La question fournie par l’examinateur sert de problématique : c’est le fil conducteur qui servira de guide pour l’étude du texte. Et c’est à partir de cette problématique que vous organiserez le plan de votre lecture analytique en deux ou trois axes de lecture.

Déroulement de la première partie : 10 minutes

1. Introduction :
a) Présentation auteur, œuvre
b) Présentation du texte (références, contenu)
c) LECTURE du texte*
d) Problématique (c’est la question posée par l’examinateur)
e) Annonce du plan
2. Lecture analytique du texte = étude du texte par axes de lecture
3. Conclusion (synthèse qui doit répondre à la question de la problématique)

* Vous pouvez lire le texte à la fin de l’introduction, c’est-à-dire après l’annonce du plan de votre étude.

ATTENTION !

  • Ne pas oublier de lire le texte.
  • Bien réfléchir et répondre à la question posée, sans « plaquer » son cours sur la question posée.
  • Ne pas lire ses notes : regarder l’examinateur !
  • Bien gérer le temps : il faut « tenir » 10 minutes. Il est interdit de regarder l’heure sur son portable, vous devez avoir une montre (un chronomètre, un mini-réveil…)
DEUXIEME PARTIE DE L’EPREUVE ORALE : L’ENTRETIEN

10 minutes d’oral pendant lesquelles l’examinateur vous pose des questions sur la séquence qu’il a choisie pour la lecture analytique.

  • Vous devez connaître les notions, les textes, les œuvres indiquées sur le descriptif. Pendant l’entretien, vous pouvez consulter votre classeur ou porte-vues pour les lectures complémentaires ou pour avoir le descriptif de la séquence sous les yeux.
  • Ne pas hésiter à faire répéter les questions si vous ne les comprenez pas.
  • Eviter les « blancs », les « euh… » et les silences prolongés…
  • Etre motivé, dynamique, convaincu de ce que vous dites.
  • Ne pas attendre de signes d’approbation de l’examinateur.

Voir : Relevé de notes des épreuves anticipées


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Polyvalent Jules Verne (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Michel COLLET