Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vie pédagogique > Ouverture culturelle et voyages > Projets culturels > Prix Goncourt des lycéens > Prix Goncourt des Lycéens : rencontre avec les auteurs à Paris

Prix Goncourt des Lycéens : rencontre avec les auteurs à Paris

Les élèves de S9 ont rencontré les auteurs sélectionnés pour le Prix Goncourt des Lycéens, le jeudi 13 octobre 2016 à Paris.

JPEG

JPEG

Voici quelques-uns de leurs témoignages.

Angélie
Cette journée m’a beaucoup plu et grâce au lycée, j’ai pu rencontrer des auteurs en vrai. Je pense que sinon je ne l’aurais jamais fait dans ma vie. J’ai pu écouter des auteurs parler de leurs livres et non lire leurs propos dans des extraits d’articles. Le premier auteur qu’on a vu était Nataha Appanah. Lorsqu’elle répondait aux questions, elle était très émue. J’ai retenu qu’elle ne voulait pas faire passer de messages mais faire réfléchir.

JPEG

Joris
Tous les auteurs aussi différents soient-ils, m’auront appris beaucoup de choses sur la lecture et sur les romans. Il n’y a pas d’âge, ni d’origine requise pour écrire.

Tom
Magyd Cherfi m’a beaucoup étonné car pour un adulte de plus de 40 ans, il a su garder une âme d’adolescent et a ri avec nous.

Mohamed
J’ai été marqué par Leïla Slimani parce qu’elle a évoqué son enfance au Maroc, les nounous et les Etas-Unis. La phrase que j’ai retenue, c’est quand elle a raconté comment elle est devenue auteur. C’est sa maman qui lui a dit « Tu verras, tu verras, tu seras une atueure ». Et voilà, sa maman avait raison !

Daniel
Cette rencontre m’a beaucoup appris. J’ai rencontré des auteurs et je pensais que les auteurs n’étaient pas forcément tous vivants.

Maxime
La rencontre m’a appris que tous les auteurs sont différents, certains sont plus amusants que d’autres, certains plus calmes. J’ai retenu que l’on peut se mettre à écrire des livres à n’importe quel âge et quel que soit son métier.

Yvon
J’ai compris que les auteurs ne choisissent pas les thèmes de leurs livres par hasard, ni parce que le thème intéressera les lecteurs, mais parce qu’ils ont une raison très personnelle de s’y attacher et parce qu’ils veulent la partager avec nous.

Thomas
Magyd Cherfi m’a marqué par se personnalité forte et amusante, il m’a paru différent parce que j’ai toujours pensé que les auteurs étaient calmes.

JPEG

Maxime
Trois auteurs m’ont particulièrement touché. Yvan Jablonka a une certaine façon calme de parler. Il explique sans problème ce qu’il pense, il a par exemple dit qu’il ne voulait pas « trahir » les proches de Laëtitia. Metin Arditi explique par des histoires, j’ai personnellement apprécié la façon qu’il a utilisée pour décrire la relation entre Eliot et Yannis. Régis Jauffret hurlait presque quand il parlait, il y mettait de l’émotion et était cru dans ses propos. Il a dit que l’écriture était faite pour choquer.

Yandie
C’est à la fois touchant et captivant parce que les auteurs se mettent « à nu » devant nous en répondant à nos questions. Entendre les auteurs parler de leurs livres nous donne envie de les lire. Personnellement tous les auteurs m’ont marquée mais pas de la même manière : certains par leurs histoires, d’autres par leur récit et leur vécu.

JPEG

Yanis
Il n’ a ni âge ni thème particulier pour écrire un livre, et on ne décide pas dès le départ dans quel registre sera le livre qu’on écrit. Les thèmes des livres des auteurs sont aussi divers et variés, tout comme leur caractère : Magyd Cherfi et son énergie, Nataha Appanah et sa sagesse, Gaël Faye et son vécu, Ivan Jablonka et sa maturité, Régis Jauffret et son amour pour les livres.

Léna
Gaël Faye m’a vraiment donné envie de lire son livre alors qu’avant cette rencontre, son livre ne m’intéressait pas particulièrement. J’ai adoré la personnalité de Magyd Cherfi car il a mis de l’ambiance. C’est une personne pétillante, je suis actuellement en train de lire son livre et j’y prends plaisir. Natacha Appanah m’a vraiment touchée, elle a essayé de nous faire ressentir une émotion lorsqu’elle parlait de son livre, elle en avait les larmes aux yeux. J’ai eu un coup de cœur pour Leïla Slimani car elle est calme, douce, reposante et elle nous a un peu raconté son enfance. J’en conclus que cette rencontre a été positive pour moi et m’a fait aimer la lecture.

Léane
J’ai appris que tous les auteurs ne veulent pas faire passer une message, mais ils veulent plutôt nous toucher et nous faire prendre conscience de ce qui se passe dans le monde.

JPEG

JPEG

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Polyvalent Jules Verne (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Michel COLLET