Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vie pédagogique > Ouverture culturelle et voyages > Voyages > Voyage ESPAGNE La GALICE du 7 au 13 avril 2018

Voyage ESPAGNE La GALICE du 7 au 13 avril 2018

Voyage du 7 avril au 13 avril 2018 avec les élèves de première et terminale européennes
JPEG
Vous pouvez retrouver la présentation du voyage en consultant le diaporama et le programme :

Diaporama
Programme

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Quelques informations touristiques sur la route qui attend les élèves :

La vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle, étape finale du chemin de Saint-Jacques, est inscrite au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.
Cette ville millénaire se distingue par son impressionnant ensemble architectural. En témoignent les palais et les églises qui jalonnent les rues et les places de son centre historique, un quartier à ne pas manquer.

Une excellente façon de commencer la journée est une bonne promenade à travers les rues et les places de la vieille ville. Un véritable dédale de ruelles étroites, de places et d’édifices en granit fiers de plusieurs siècles d’histoire, dont beaucoup datent de l’époque médiévale.
Parmi eux, la cathédrale, dont la majestueuse façade se dresse sur la place de l’Obradoiro, brille de ses propres feux. On peut profiter de l’occasion pour monter sur les toits de la cathédrale et contempler la ville depuis son point culminant.

Après une promenade agréable traversant à nouveau le centre, vous rejoindrez Santo Domingo de Bonaval, un autre joli parc situé dans un ancien cimetière, d’où se dégage une atmosphère tranquille.
MUSEO DE POBO

http://www.museodopobo.gal/web/index.php

Aménagé dans le couvent de San Domingos de Bonaval, des XVIIe-XVIIIe siècles, ses salles abritent une importante exposition de manifestations de la culture populaire galicienne : la pêche, l’agriculture, l’élevage, les métiers, les logements, les costumes populaires, les instruments musicaux, et la préhistoire.

La Corogne est une ville portuaire située sur un promontoire en Galice, région du nord-ouest de l’Espagne. Elle est célèbre pour son phare romain, la tour d’Hercule, d’où l’on peut admirer le panorama de la côte. Dans la vieille ville médiévale se trouve la Plaza de María Pita et ses arcades, entourée de petites rues piétonnes. Sur la place se dresse la Estatua de María Pita, la statue d’une femme du XVIe siècle qui avait prévenu la ville d’une invasion organisée par Sir Francis Drake.

Tous ceux qui sont attirés par les océans et le nautisme seront impressionnés par l’extraordinaire Aquarium Finisterrae de La Corogne.

Traduit par « l’aquarium à la fin du monde », il est situé tout au bord de l’Océan Atlantique, à seulement quelques mètres de l’ancien phare de la Tour d’Hercule. Construit il y a 14 ans, ce bâtiment imposant a été imaginé pour instruire les visiteurs sur la mer, tout en portant une attention particulière aux écosystèmes des côtes galiciennes. On peut découvrir de nombreuses espèces sous-marines dont les phoques de l’Océan Atlantique, les hippocampes, les poulpes, sans oublier les méduses et les requins.
L’impressionnante Salle Nautilus, la plus grande salle d’observation d’Europe, de 4 400 000 litres d’eau est décorée selon le style du bureau du sous-marin Nautilus du héros de Jules Verne, Capitaine Nemo.
Une autre caractéristique fascinante de cet aquarium sont les bassins extérieurs reliés à l’Océan Atlantique qui permettent aux visiteurs d’observer et d’étudier les mouvements des marées de l’océan.

http://mc2coruna.org/aquarium/

http://www.turismo.gal/que-visitar/destacados/cabo-fisterra?langId=fr_FR#

Le cap Finisterre renferme le véritable secret de la Costa da Morte, la côte de la mort : des paysages sauvages et des plages impressionnantes, certaines (à l’ouverture du cap) d’eaux calmes et d’autres à la forte houle comme Mar de Fora, l’une des plages les plus sauvages de Galice. Et la grande attraction de tous les temps, le coucher du soleil sur l’immensité de l’océan, la mer de la fin du monde.

Le village de Combarro est situé dans les Rías Baixas, à une distance de six kilomètres de la ville de Pontevedra. La vieille ville de Combarro, déclaré Bien d’intérêt culturel, offre des exemples représentatifs de trois éléments architecturaux traditionnels de Galice : les « hórreos », les maisons de pêcheurs et les calvaires.

http://www.spain.info/fr/que-quieres/ciudades-pueblos/otros-destinos/combarro.html
Pétroglyphes de Campo Lameiro

Le cerf est le personnage principal d’une scène de chasse représentée sur une grande roche d’environ 60 m² auquel deux chênes touffus font de l’ombre. Il est connu sous le nom d’A Laxe dos Carballos et est l’un des 80 pétroglyphes du Parque Arqueolóxico da Arte Rupestre de Campo Lameiro, le parc archéologique d’art rupestre de Campo Lameiro, qui possède la plus grande concentration de gravures rupestres d’Europe.
En réalité, les pétroglyphes marquent toute la Galice de leur présence vive et silencieuse. Labyrinthes, animaux, symboles géométriques, formes humaines... un halo de mystère entoure le paysage galicien.

http://www.turismo.gal/que-visitar/destacados/petroglifos-dolmens-e-castros/petroglifos?langId=fr_FR

MUSEE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE
Le musée de trois étages rend hommage à l’apôtre saint Jacques et aux pèlerins qui viennent le visiter.

Il s’agit d’un musée qui met en évidence l’importance du culte de saint Jacques et le développement des chemins de pèlerinage vers son sépulcre depuis le Moyen Âge, particulièrement en Europe. À travers les images, les objets et les documents présentés dans les huit salles du musée, le visiteur apprend l’origine du culte de saint Jacques, le début et l’essor du phénomène des pèlerinages.
JPEG

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Polyvalent Jules Verne (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Michel COLLET